Voyage du Maréchal Joffre en Extrême -Orient…

Voyage du Maréchal Joffre en Extrême -Orient…

Avant de continuer la séries des illustrations concernant le voyage du maréchal Joffre en Extrême-Orient , nous remercions monsieur Laurent Fourcault de nous avoir procuré cette photographie de la délégation française , prise le 21 janvier 1922 à Tokio. Reproduit avec l’aimable autorisation de « Collection of the Imperial Household Archives « 

On reconnait Joffre, son épouse Henriette et sa fille Germaine.

Avant la publication de L’ILLUSTRATION du 06 mai 1922, s’est terminé le compte rendu du voyage du Maréchal Joffre en Extrême-Orient.

D’autres reporters ont réalisés des articles dont Albert Londres journaliste au journal L’EXCELSIOR que vous trouverez ci-dessous. Albert Londres, né le 1er novembre 1884 à Vichy et mort le 16 mai 1932 dans le golfe d’Aden, au large du protectorat d’Aden (auj. Yémen), dans l’océan Indien, est un journaliste et écrivain français.

Le grand reportage

Ensuite, il travaille pour le journal illustré Excelsior, « quotidien populaire de qualité » qui vient le chercher. En 1920, le journaliste réussit à entrer en Russie soviétique, décrit le régime bolchevik naissant, peint les portraits de Lénine et de Léon Trotski et raconte les souffrances du peuple russe. Il n’est pas à l’aise. « Albert Londres est abasourdi. Écœuré par ce qu’il découvre. Ce n’est pas de la propagande bourgeoise. Cela relève du bourrage de crâne martelé par des feuilles stipendiées. »[réf. souhaitée]En 1922, il se rend en Asie. Il raconte le quotidien du Japon et la folie de la Chine (La Chine en folie). Il relate aussi les actions de Nehru, de Gandhi et de Tagore en Inde. Dès 1923, sa notoriété ne cesse de grandir et ses reportages commencent à être publiés sous forme de livres par les éditions Albin Michel, au travers d’Henri Béraud, autre grand reporter désormais directeur littéraire du Petit Parisien. Albert Londres écrit désormais pour ce journal et entreprend de nouvelles investigations en France. Pour lui rendre hommage, il sera le Prix Albert Londres qui couronne depuis 1933 les meilleurs « Grands Reporters » francophones.

Le Journaliste Albert LONDRES

1 réflexion au sujet de “Voyage du Maréchal Joffre en Extrême -Orient…”

Les commentaires sont fermés.